Angle du manche d’une guitare à cordes nylon

Essai de mesure par évaluation de la valeur de l’action des cordes

par Michel Clavier

 

 

La traction sur les cordes nylon d’une guitare avoisine les 40Kgs contre le double pour les cordes métalliques.

Outre la structure moins conséquente du barrage cet écart de tension nécessite une action plus haute pour éviter que les cordes moins tendues ne frisent.

On donne donc un angle généralement positif au manche pour obtenir un instrument agréable à jouer. Ou tout simplement jouable. Mais quel angle ?

 

Le test

fait en « sacrifiant « une touche de 6,5mm d’épaisseur

Tronçonnée après la 12è case pour pouvoir pivoter et équipée d’une frette zéro et d’une frette à la 12è.

Diapason 650mm

Cette touche repose sur une règle alu de 1m.

Elle sera calée au sillet ( la frette zéro ) avec des cales de 1mm d épaisseur qui permettent de simuler différents angles du manche.

A l’autre bout de la règle à 650mm une cale en liège de 2,5mm figurant l’épaisseur donnée par le cintre de la table

Un petit bloc de 10mm figurant le chevalet et des cales de 1mm permettant de faire varier sa hauteur

Une règle alu figurant la corde , repose d’un côté sur la frette zéro et de l’autre sur l’angle du bloc correspondant à la hauteur du sillet. a 650mm

 

Mode opératoire

Règle en place comme une corde on mesure l’action à la 12ème frette avec la jauge de profondeur d’un pied à coulisse.

Le chevalet est réglé à 12mm puis à 13mm

On cale à la frette zéro pour faire varier l ’angle positif du manche.

On mesure l’action correspondante à la 12è frette à chaque calage.

 

Résultats avec un chevalet de 12mm

Calage 0: action 1,9mm ce qui est insuffisant

Calage 1mm: action 2,86mm insuffisant pour des cordes nylon.

Calage 2mm: action 3,9mm ce qui est correct pour les cordes aiguës

Calage 3mm: action 4,7 ce qui convient aux cordes graves.

Avec un chevalet de 13mm

Calage 0: action 4mm

Calage 1mm: 4,4mm

Calage 2mm: 4,7mm

Calage 3mm: 5mm ce qui est excessif

Avec une table cintrée à 3,5mm , un chevalet de 12mm et un calage nul nous avons une action de 4mm

 

Que peut on en déduire ?

Les variations du calage sont subtiles et inférieures à un degré.

Mais l’influence de ce réglage sur l’action est considérable.

Plus la table est bombée et moins on calera le manche pour conserver une action correcte.

Plus la touche est épaisse et plus il faudra caler pour respecter l’action.

Une touche de 7mm par exemple réduira l'action de 5/10è par rapport au test ce qui justifierait pleinement un calage positif de 3mm

A contrario une touche moins épaisse 6mm augmentera l’action de 5/10 ce qui devrait réduire le calage d’autant.

La hauteur de chevalet de 12mm est communément admise comme optimale pour obtenir un couple de travail efficace ne menaçant pas la structure de la table tout en produisant un son maximal.

Avec cette hauteur de chevalet et le cintre de 2,5mm il est fortement déconseillé de descendre en dessous de 2mm de calage positif avec une touche d’épaisseur constante 6,5mm pour le test.

Avec un cintre de 2mm ( Courtnall ) il serait dangereux de descendre sous les 3mm de calage ( risque de "frisage des cordes").

On peut faire varier l’action entre graves et aiguës soit en ponçant la touche côté graves soit en jouant sur une légère asymétrie du sillet plus bas côté aigu.

Cette expérience empirique n’intègre pas l’éventuel cintrage du manche et de la caisse sous traction du jeu de cordes et qui joue aussi un rôle dans la hauteur de l’action.

Ce phénomène se développe avec le temps, il suffit d’examiner l’action d’un instrument d’une vingtaine d’années pour le constater.

 

 

 

 

Accueil

Luthiers amateurs:

A B C DE FGH IJK L MN OPQ RST UVW XYZ

Jean Weinfeld

Atelier

Fabrication

Pratique

Théorie

Plans

Restauration

Outillage

Bois

Livres 

Liens

FAQ

Lexique

Le guide

Quatuor

Bouzoukis

Banjos

Ukulélés

Dobros

Epinettes/Dulcimer

Luths/Ouds

Mandolines

Laps Steels

Anciens

Harpes/Lyres

Basses

 

©2000-2016 www.luthier-amateur.org