Les différents barrages de guitare

par Jean-Luc Gagne

 

Le rôle du barrage

Une table de guitare est une planche de faible épaisseur (2 à 3 mm), elle seule ne pourrait supporter la traction des cordes, il est donc nécessaire de la renforcer: c'est un des deux rôles du barrage.

L'autre rôle du barrage est acoustique: il va corriger la tonalité de la table, chaque barre a une fonction, une épaisseur, une taille bien précise. On estime qu'une table fortement barrée (raide) favorisera les fréquences aiguës, et inversement une table souple favorisera les graves. C'est pour cette raison que les barrages sont souvent asymétriques, avec une plus grande rigidité du côté des aiguës.

Le barrage est constitué de différentes barres de hauteur et de largeurs différentes. Celles-ci sont collées à la table et sont en général de la même essence que la table (épicéa ou cèdre).

plus d'explications théoriques sur les barrages...

et encore plus!

 

Les différents barrages des guitares "flat-top" à chevalet collé

Il existe de nombreuses formes de barrages, la plupart de ceux utilisés actuellement ont été mis au point au 19ème siècle. Ceux que je présente ici sont les plus courants.

Barrages de guitare au 17ème et 18ème siècle: le barrage a principalement un rôle mécanique.
Utilisé sur les guitares à cordes nylon, voici le célèbre barrage "en éventail" inventé par Antonio Torrès :on rajoute des barres "d'harmonie", qui ont essentiellement un rôle acoustique. De très nombreuses variantes existent ( 3 exemples ci-dessous), en fait chaque luthier l'adapte au son qu'il recherche.
Robert Bouchet José Ramirez David Rubio

 

Et voici le non moins célèbre barrage Martin en "X", utilisé sur les guitares à cordes métalliques (folk). Lui aussi décliné en de nombreuses variantes, le X permet une plus grande résistance exercée par la traction des cordes métalliques qui est plus importante que celle des cordes nylon. Ici le X a un rôle mécanique, les barres d'harmonies sont en bas de la table, quand aux petites barres latérales leur rôle est plus mécanique qu'acoustique, elles préviennent du risque de fendillement de la table.
Gurian Gibson en double X Lowden

 

Martin (1796-1873) et Torrès (1817-1892), ont été beaucoup copiés et déclinés, mais aucune nouvelle formule de barrage n'a vraiment convaincu par son efficacité. Deux tentatives intéressantes cependant sont celles de Kasha et de Smallman.

Associé à un chevalet asymétrique, le barrage du Dr Michael Kasha, associé au luthier Richard Schneider, tente d'appliquer à la lutherie guitare la théorie de la mécanique des plaques ( une plaque vibre en relation avec sa fréquence fondamentale propre: plus la plaque a une petite surface et plus sa fréquence est élevée et inversement). La table est considérée comme un conglomérat de plaques de différentes surfaces que les barres de dimensions appropriées vont mettre en mouvement.

Kasha / Schneider Smallman
Le luthier australien Greg Smallman propose un barrage en treillis en bois et matériaux composite sur une table très mince. Une structure rigide soutient l'ensemble.

 

Liens utiles:

http://lerautal.lautre.net/journal/articlevielle/barrages.html

http://www.guitareconcert.com/9701/39501.html

http://www.alain-queguiner.com/180.html

 

 

Accueil

Luthiers amateurs:

A B C DE FGH IJK L MN OPQ RST UVW XYZ

Jean Weinfeld

Atelier

Fabrication

Pratique

Théorie

Plans

Restauration

Outillage

Bois

Livres 

Liens

FAQ

Lexique

Le guide

Quatuor

Bouzoukis

Banjos

Ukulélés

Dobros

Epinettes/Dulcimer

Luths/Ouds

Mandolines

Laps Steels

Anciens

Harpes/Lyres

Basses

 

©2000-2016 www.luthier-amateur.org