Fonctionnement de la guitare classique

extrait du Bulletin du Groupe d’ Acoustique Musicale Université PARIS VI par Daniel Friedrich et Emile Leipp (juin 1977)

 

 

Principe de fonctionnement Système Table - Manche - Cordes Examens des Bois
Tables et Barrages Le Chevalet Le Fond - Les Eclisses

 

 

Le chevalet transmet les vibrations de la corde à la table. C'est la dernière pièce que l'on colle lors de la construction. Depuis plus de cent ans sa forme et sa structure se sont fixées pour la guitare destinée au jeu digital.

L'ancien chevalet des 16,17 et 18 siècles était semblable à celui du luth, une simple pièce de bois, une petite barre collée sur laquelle étaient fixées les cordes qui aurait dû s'appeller "cordier" puisque les cordes ne passaient plus à cheval au dessus comme au treizième siècle.
Le chevalet actuel pour sa conception a été engendré après de nombreux essais effectués dans l'Europe entière.
[...] Le chevalet actuel est fait en palissandre et pèse environ 18 grammes.

Etant un barrage transversal de plus au milieu de la table, si on le fait trop rigide et trop lourd, en ébène par exemple, on constate un mauvais résultat sonore. L'inertie et la rigidité combinées suppriment une certaine indépendance entre le côté grave et le côté aigu de l'instrument, annulent certains modes vibratoires possibles de la table, coupent donc une série de fréquences qui appauvrit l'instrument en timbre et en égalité de niveau sonore.
Le seul élément négatif sera que ce chevalet étroit risquera fort de se décoller s'il est employé.
Par contre, sa légèreté pourrait être intéressante pour la spontanéité de l'instrument, et l'établissement des fréquences élevées signalées par la corde.
Le chevalet actuel n'est certainement pas arrivé à la fin de son évolution. On peut réaliser des chevalets assymétriques avec une plus forte priseur la table côté graves, donc plus larges et plus lourds côté des basses qui permettraient des graves solides, et avec une partie plus étroite, plus fine côté aigus qui favoriseraient ces derniers. [...]

Encore faut-il pouvoir faire admettre cette modification par les guitaristes.
Kasha aux Etats Unis préconise même l'emploi de chevalets séparés pour les graves et les aigus et produit ses guitares ainsi. On est amené à penser, mais avec réserve, que dans ce cas les résonances sympathiques sont atténuées et l'homogénéité de l'instrument difficile du côté des médiums.
L'évolution continue...

<<< page précédente     page suivante >>>

 

 

Accueil

Luthiers amateurs:

A B C DE FGH IJK L MN OPQ RST UVW XYZ

Jean Weinfeld

Atelier

Fabrication

Pratique

Théorie

Plans

Restauration

Outillage

Bois

Livres 

Liens

FAQ

Lexique

Le guide

Quatuor

Bouzoukis

Banjos

Ukulélés

Dobros

Epinettes/Dulcimer

Luths/Ouds

Mandolines

Laps Steels

Anciens

Harpes/Lyres

Basses

 

©2000-2016 www.luthier-amateur.org