Jacques Challier, luthier amateur à en Bretagne (Finistère)

 

1 2 3

 

Guitare Corps de Femme

   

J’ai fabriqué mes 3 premières guitares (Classique, Dreadnought, ES135) en contreplaqué quand j'avais entre 15 et 17 ans par nécessité car inaccessibles financièrement.

Aujourd’hui la production industrielle d’Asie me décourage de passer autant de temps et de dépenser plus, uniquement pour les fournitures. J’en achète pour les transformer ou les customiser mais j’y renonce à cause de leur finition impeccable.

Cependant j’aime faire de la lutherie, me restent donc des projets qui sortent des standards.

Jean Weinfeld, dans Luthier Amateur, dit : "Un instrument à corde, c'est une sculpture et un corps érotique"

La guitare et les instruments du quatuor ont en effet une taille, des hanches, j’ai eu envie de pousser l’exercice en dessinant une caisse dont les contours reproduisent exactement le corps d’une femme. Les seuls exemples trouvés sur Internet sont peu esthétiques Cherchant une caution culturelle j’ai compulsé les diverses peintures et sculptures classiques (La Source par Ingres, des Vénus par Duval, Bouguereau, …). Finalement j’ai choisi de reproduire le déhanché de mon top model favori photographié les bras levés sans interprétation des contours, seulement une recherche d’orientation et d’échelle.

Pour ne pas altérer la table par une rosace ou des ouies, la sortie de la pression acoustique se fait par une découpe sur l’éclisse en direction de l’oreille de l’instrumentiste.

La caisse ayant une dimension réduite de 7 litres, pour palier une éventuelle faiblesse sonore j’ai prévu, dès la conception, un capteur piézo avec un préampli-équalisateur-accordeur.

 

   

• Table épicéa
• Eclisses et fond acajou
• Manche cedro
• Touche, chevalet et placage de tête en bois de violette.
• Vernis polyuréthane brillant
• Binding perloïd
• Cordes Nylon
• Capteur de sillet de chevalet piézo
• préampli-équalisateur-accordeur.

Aigües:

Graves:

Particularités de construction.
• Talon de manche entièrement derrière les éclisses, collé à la caisse avant le manche pour manipuler et finir le manche et la caisse séparément.
• Chevalet réduit à la forme imposée par le modèle
• Tête asymétrique en écho au déhanché de la caisse.
• Table et fond plats avec barrage simplifié.

 

Si c’était à refaire :
Sur le dos je juge, après coup, les incrustations trop explicites et pas nécessaires mais je dois assumer.

mise en ligne: 10/2015

 

Accueil

Luthiers amateurs:

A B C DE FGH IJK L MN OPQ RST UVW XYZ

Jean Weinfeld

Atelier

Fabrication

Pratique

Théorie

Plans

Restauration

Outillage

Bois

Livres 

Liens

FAQ

Lexique

Le guide

Quatuor

Bouzoukis

Banjos

Ukulélés

Dobros

Epinettes/Dulcimer

Luths/Ouds

Mandolines

Laps Steels

Anciens

Harpes/Lyres

Basses

 

©2000-2016 www.luthier-amateur.org