Cintrage des éclisses au décapeur thermique

par Michel Clavier

 

Une alternative au fer à cintrer

 

Avantages

Précision du cintrage
Symétrie rigoureuse des éclisses
Pas de vrillage accidentel ; de brûlures
Risque de rupture des éclisses restreint.

Inconvénients

Nécessite la confection d’une forme élaborée
Procédé plus long (‘ nécessité de laisser l’éclisse refroidir sur la forme avant démoulage )
Peu polyvalent ( la forme ne permet pas de prendre de grandes libertés avec le profil choisi )
Difficilement compatible avec un pan coupé

 

Matériel

Une forme en CTP ou MDF 19 à 20mm découpée au ½ profil de la table ( + 3 à 4cm en bas )
Cette forme est constituée de deux profils assemblés par des tiges filetées de 6mm traversant des tubes métalliques ( j’ai débité de la barre ronde chromée pour penderie )
Ces tubes doivent affleurer le profil extérieur de la forme lors du serrage
3 axes en bois 20 à 22mm et de la tige filetée de 6mm et trois tasseaux dont un formé au profil de la taille
Le serrage des tasseaux sur la forme se fera avec des écrous papillon sur rondelles larges
La forme fait la largeur de l’éclisse.

  

Une tôle en inox , alu ou laiton de 6/10è de mm au format de l’éclisse. ( placée dessus elle cintrera l’éclisse en gardant la chaleur ) On en trouve en grande surface de bricolage
Une tôle de 5/10è à la largeur de la forme et d’une longueur de 20cm soutenant l’éclisse par en dessous au niveau de la taille ( prévention de la rupture de cette courbe inversée)
Un décapeur thermique de préférence réglable ( température cible 200° à 250° )

 

Mode opératoire

Trempage des éclisses dans l’eau chaude 15 à 17mn
pour des bois genre sapelli ou palissandre Indien
Une baignoire convient bien
Le décapeur thermique est fixé verticalement
dans un établi genre Workmate et réglé à 200° 250°

 

Pour les bois ramageux et à motifs il semble préférable
de restreindre l’immersion et d’utiliser une éponge
ou un vaporisateur pour humecter le bois avant
de le mettre sur la forme.
On peut humecter pendant l’opération avec un
Vaporisateur en retournant la forme

La forme qui est ouverte en dessous est placée
sur l’établi pour que le décapeur chauffe sa
partie interne.
On allume le décapeur dès que le temps
de trempage de l’éclisse est écoulé.

Note : la pression du tasseau à la taille
est importante ; prévoir une tige filetée
d’excellente qualité , les modèles économiques
peuvent avoir un filetage fragile
(percer le tasseau à 8 pour une tige de 6mm )

 

Transport de l’éclisse trempée dans une serviette éponge ( pour la paix des ménages )

 

Mise en place sur la forme avec la petite tôle sous la taille et la plus grande au dessus. Elle guidera le cintre harmonieux de l’éclisse Si le décapeur chauffe beaucoup prévoir des gants antichaleur.
On serre d’abord la taille progressivement ce qui prend environ 10mn pour que le tasseau profilé rejoigne la forme. Tous les tasseaux sont en position verticale au début de l’opération.
On fait pivoter le tasseau du grand lobe puis du petit vers le bas pour cintrer la tôle et former l’éclisse et on serre le tout
Le décapeur thermique fonctionne pendant la totalité de l’opération.

On laisse reposer une nuit avant de démouler
et de mettre au conformateur
avant le collage sur la table.
Et on passe à l’éclisse symétrique

Lors du cintrage l’intérieur de l’éclisse est soumise à des
Contraintes de compression alors que l’extérieur supporte
une forte traction
Ce travail contrarié peut être cause de rupture des fibres en traction
Chaleur et vapeur favorisent la plasticité temporaire du bois
La tôle de métal maintient ces fibres étirées et prévient cette rupture

 

 

Accueil

Luthiers amateurs:

A B C DE FGH IJK L MN OPQ RST UVW XYZ

Jean Weinfeld

Atelier

Fabrication

Pratique

Théorie

Plans

Restauration

Outillage

Bois

Livres 

Liens

FAQ

Lexique

Le guide

Quatuor

Bouzoukis

Banjos

Ukulélés

Dobros

Epinettes/Dulcimer

Luths/Ouds

Mandolines

Laps Steels

Anciens

Harpes/Lyres

Basses

 

©2000-2016 www.luthier-amateur.org