Yannick Dupagne, luthier  amateur  en Belgique

 

 

k
k
 

16

17

18

19

20

Instrument n° 20: 'Grosse Bertha'

Le son chaud et plein d'harmoniques de l'Oud m'a donné l'envie de construire une grosse guitare, question de m'assurer du lien entre la richesse du son et le volume de la caisse. 21 litres était donc le but à atteindre, il restait le choix de la forme. J'ai opté pour le style rondouillard en exagérant toutes les cotes: 425 mm de largeur au grand lobe, 290 mm à la taille soit presque la largeur du petit lobe, 535 mm de longueur de table, 120 mm d'épaisseur de caisse du tasseau à la taille pour 94 mm au talon. Ceci pour une guitare à la longueur vibrante traditionnelle de 650 mm. 

 

Pour le barrage, j'ai opté pour un modèle radial à 16 rayons, un peu à la façon d'Adrian Lucas http://www.lucasguitars.co.uk/lucas/RADIALGUITAR.htm La table d'harmonie est essentiellement un grand cercle dont le chevalet est au centre d'où partent 16 rayons, plus fins du côté des graves. Pour éviter l'affaissement de cette table, j'ai choisi de renforcer deux diamètres : celui parallèle aux cordes et celui qui lui est perpendiculaire. Pour permettre une meilleure vibration de l'ensemble, j'ai creusé une gorge sur le pourtour, au pied des contre-éclisses, à l'exclusion des bases des diamètres renforcés. Le principe est de faire vibrer la table à la manière d'une face de haut-parleur.

 

 

Pour les ouïes, j'ai opté pour une approche semblable à celle de l'oud: deux cercles de part et d'autre de la touche, mais situés en-dehors du 'haut-parleur'.  Le chevalet est du type 'Kasha' à fixation des cordes traditionnelle.

Pour réduire les dépenses, j'ai choisi du matériel économique: un épicéa de 3e choix pour la table, une planche de cambara que j'ai débitée moi-même pour la caisse. Le bois de cambara me paraît fragile, il avait tendance à se fendre et s'est montré résistant à la courbure. Je pense qu'à l'avenir un palissandre de 3e choix ferait mieux l'affaire.

Le tout donne une guitare plaisante au regard mais pas uniquement! Elle est agréable à jouer, bien que la taille peu marquée la rend plus délicate à saisir sur les genoux. Ce sont les cordes graves qui profitent le plus du gain de volume. Honnêtement, je dois reconnaître que j'ai des guitares plus petites qui sonnent mieux.

Mais l'exercice était intéressant et la 'Grosse Bertha' ne se plaint pas d'être caressée de temps en temps...

Table en épicéa allemand
Fond, éclisses et placage de tête en cambara
Filets en lacewood
Touche et chevalet en palissandre indien
Manche en acajou d'Afrique

 
Ecrire à Yannick Dupagne

mise en ligne: 07/2006

 

Accueil

Luthiers amateurs:

A B C DE FGH IJK L MN OPQ RST UVW XYZ

Jean Weinfeld

Atelier

Fabrication

Pratique

Théorie

Plans

Restauration

Outillage

Bois

Livres 

Liens

FAQ

Lexique

Le guide

Quatuor

Bouzoukis

Banjos

Ukulélés

Dobros

Epinettes/Dulcimer

Luths/Ouds

Mandolines

Laps Steels

Anciens

Harpes/Lyres

Basses

 

©2000-2016 www.luthier-amateur.org