Fabrication d'un bouzouki grec

par Frédéric Bordois

 

Voici les photos de la construction d'un bouzouki librement inspiré des photos présentes sur un site italien dont le lien figure ici

 

 

J'ai joint également une photo d'Albert artiste du banc de scie qui me débite mes arbres depuis longtemps.

Les erreurs ont été presques toutes corrigées. Il ne faudrait pas faire ce choix pour un premier instrument.

La construction a été hasardeuse car sans modèle ni plan on se heurte à beaucoup de difficultés supplémentaires ce n'est pas facile d'inventer et j'ai du improviser souvent

bricolage autour de l'arbre de toupie et son manchon à poncer.La planchette à calibrer est poussée (rapidement!) entre le manchon et le guide en bois.

chantier de montage, on voit le gabarit en isorel pour le traçage et l'ajustage des éclisses J'ai fait un gabarit en isorel en forme de "quartier d'orange" il m'a servi à la fois pour tracer la forme de chaque éclisse (ou côte) puis à raboter le chant de l'éclisse à l'angle voulu.

La coque de luth est en noyer : j'ai débité moi-même des lattes en 2,5mm dans un beau plateau puis j'ai improvisé une calibreuse avec le manchon à poncer de ma toupie:je déconseille ce système à ceux qui n'ont qu'une vitesse de rotation sur leur toupie car on peut brûler le bois si on ne pousse pas les planchettes assez vite . finition à 2mm

j'aurais du faire un moule complet car je n'ai pas pu maîtriser la forme de la coque qui est plus large que prévu !!!

le manche est en noyer ondé avec une ame en carbonne de chez Mac do il est assemblé par tenon dans une mortaise ouverte trés "primitive"

 

la table en épicéa 2eme choix vient de chez Kauffer j'ai opté pour une rosace ronde de guitare qui n'est pas dans le style bouzouki certes mais m'a bien simplifié le travail.

 

La plaque de protection de la table est un placage de zébrano et je regrette ce choix qui ne va pas avec l'esthétique de l'instrument j'ai collé au fer à repasser, à la colle blanche c'est trés pratique et presque instantané.

 

j'ai renforcé les collages des éclisses par des bandelettes de toile de lin encollées
J'ai serré le collage de la table sur la coque avec un adhésif large car la forme de la caisse interdit l'usage des serres-joints : le choix de l'adhésif est important car beaucoup ne tiennent pas sur le bois brut .celui-ci est de marque "Pattex" il est armé et les sonorisateurs appellent çà du "gaffer" ils l'utilisent pour coller les câbles au sol (Attention dans le cadre d'une réparation d'un vieil instrument l'adhésif reste trés pratique mais quand vous l'arrachez aprés collage il repart avec le vernis comme souvenir!!!)

J'ai effectué le filetage avec l'outil canif manuel Macdo puis jai collé en surépaisseur un chant en palissandre sur le côté de la table.

La touche est en ébène avec un radius assez fort (je suis violoniste et j'ai toujours à l'esprit l'arrondi des touches de violons.) ceci oblige à faire un chevalet avec un arrondi également.

le bouzouki terminé

 

Accueil

Luthiers amateurs:

A B C DE FGH IJK L MN OPQ RST UVW XYZ

Jean Weinfeld

Atelier

Fabrication

Pratique

Théorie

Plans

Restauration

Outillage

Bois

Livres 

Liens

FAQ

Lexique

Le guide

Quatuor

Bouzoukis

Banjos

Ukulélés

Dobros

Epinettes/Dulcimer

Luths/Ouds

Mandolines

Laps Steels

Anciens

Harpes/Lyres

Basses

 

©2000-2016 www.luthier-amateur.org