Sylvain H., luthier amateur en Normandie

 

 

  

Je commence d'abord par me présenter, 28 ans, normand (Evreux), je suis guitariste très occasionnel, tombé dans le scoutisme dans mon enfance, et j'ai toujours hésité, pour les camps scouts, entre une vieille guitare classique "qui ne craignait plus rien" ou la belle guitare folk de ma soeur (avec les risques que comprennent 2 semaines de nuits sous la tente...).

J'ai fini par choisir la 3ème solution: me faire une "guitare" moi-même, qui ne risque rien, et dans l'esprit scout, c'est-à-dire avec le plus de matériaux de récupération possible, et si possible utiliser les formes naturelles du bois. Et tant qu'à faire, toujours dans l'optique de l'animation d'un camp scout, faire de cet instrument un élément de déguisement potentiel pour des imaginaires (robin des bois, chevaliers, etc...)...

Je précise que je partais sans aucune connaissance, presque sans aucun matériel, ce qui peut expliquer les innombrables imperfections de cet instrument, et sa forme peu académique.

 

Résultat : ma "Ménestrel":

- manche en hêtre (avec le tronc sur la caisse et une branche pour le manche, le tout couvert de son écorce et récupéré dans une haie),
- tête en cade plaqué en acajou et hêtre, rosace en pin et padouk, chevalet en cade, touche en bété (cadeaux d'un ami menuisier),
- caisse en contre-plaqué (caisses de pommes de terre)
- sillets en os (de chez le boucher)

Elle m'a coûté plus cher en bandoulière et en mécaniques que tous les autres matériaux réunis. Si c'était à refaire, je retravaillerais le manche (que je n'ai pas osé faire plus fin, à la fois pour garder le maximum d'écorce et dans un souci de solidité), et j'utiliserais autre chose que des vernis à bois classique.

Au final, ça donne une "guitare" assez lourde, avec un son un peu sourd (sans doute dû au bois de la caisse et au vernis), mais bien assez clair et sonore pour une veillée autour d'un feu de camp. ça reste une fierté tout de même, 1° parce que c'est ma première et qu'elle m'a pris 6 mois de travail, tous les soirs possibles, et 2° parce qu'elle est unique et qu'elle me ressemble. Je suis satisfait de la forme en amande de la caisse, même si c'est moins pratique à tenir contre soi.

  

Contrairement à la grande majorité des guitares (d'après ce que j'ai pu voir sur le site), qui se construisent "autour de la caisse", celle-ci devait être faite "autour du manche". Comme je partais d'une pièce de bois brute, donc forcément irrégulière, j'ai dû adapter le reste à cette contrainte.

Mon idée était de partir d'une branche, avec le tronc comme base de la caisse et la branche qui donnerait sa forme au manche. J'ai passé quelques mois avec une scie dans mon coffre de voiture, m'arrêtant régulièrement pour inspecter des tas de bois ou des haies fraîchement élaguées. Pas évident à trouver, surtout un bois qui se prête à l'exercice (assez résistant à la tension des cordes, et avec l'écorce assez lisse pour que je n'aie pas à l'enlever!). L'angle entre le tronc et la branche m'imposait la forme de la caisse.

 

   

Et tant qu'à créer moi-même une guitare, autant qu'elle soit différente des autres, jusqu'à la forme de la tête du manche, avec cette forme de feuille recourbée.

Fidèle à cette idée de récup' (et à mon budget restreint), mon trussrod n'est qu'une simple tige filetée glissée dans le manche.

 

Autre variante par rapport à une guitare traditionnelle: le noeud entre la branche et le tronc étant plus large que la branche elle-même, j'ai dû l'habiller en évasant la touche à sa base.

 

Comme résultat final, une guitare un peu "brouillon", aussi irrégulière que la branche autour de laquelle elle se construit, le sentiment d'avoir énormément tâtonné à chaque étape de la réalisation, mais la satisfaction d'avoir réussi quelque chose de beau et de costaud, qui puisse résister sans problème à des veillées autour du feu.

  

Je viens de terminer la housse qui va avec ma "guitare", de la chambre à air de tracteur, du tissu et de la sangle, une ceinture de sécurité pour la poignée, et un système d'ouverture un peu original (même s'il n'est pas de moi)....

mise en ligne: 08/2011

 

Accueil

Luthiers amateurs:

A B C DE FGH IJK L MN OPQ RST UVW XYZ

Jean Weinfeld

Atelier

Fabrication

Pratique

Théorie

Plans

Restauration

Outillage

Bois

Livres 

Liens

FAQ

Lexique

Le guide

Quatuor

Bouzoukis

Banjos

Ukulélés

Dobros

Epinettes/Dulcimer

Luths/Ouds

Mandolines

Laps Steels

Anciens

Harpes/Lyres

Basses

 

©2000-2016 www.luthier-amateur.org