Transformation d'une Gibson '58 dot LH de 1991 en modèle droitier 

 par Joël Gruau

 

J'ai acheté ma 335 un prix intéressant (4500F) alors que ce modèle cotait à l'époque dans les 7500F (milieu des années 90), car personne n'en voulait. Ca aurait pourtant fait le bonheur d'un gaucher. 

1ere transformation: remplacement du sillet de tête (d'origine en plastique) par un modèle droitier en os, puis sciage des vis de chevalet inserrées dans la table (le chevalet des Gibson fait un angle de 3° par rapport à l'axe). Percage, pose en force de 2 nouvelles vis (au besoin retaraudage des molettes) et le tour es joué! Sauf que d'avoir les boutons sous le coude, ça m'a vite agacé.

Vous devez probablement tous le savoir, mais l'ES 335 comporte une poutre centale alors que l'ES 330 en est dépourvue, ce qui la rend sensible au larsen). L'électronique est montée sur un gabarit, les cables de la longueur exacte, ce qui fait que l'ensemble garde la forme et le tout est glissé dans la caisse par un évidement de la moitié de la poutre sous la défonce du micro chevalet.

Donc, démontage de l'ensemble, repositionnement des potards, jack et inverseur selon le même principe, puis évidement de l'autre moitié de la poutre (au besoin masquage de la moitié d'origine par empilement de petits morceaux de bois). Après avoir percé les trous côté droitier (report en symétrie au calque), glisser l'électronique par le trou, le montage au gabarit fait que les élements tombent en face des trous et il est "relativement" aisé de tout mettre en place à l'aide d'une pince à bec long.

 

 

 

Une fois l'électronique posée, il faut boucher les anciens trous. Pour ma part, je les ai d'abord bouchés avec des petites rondelles de bois collées, après avoir meulé la tranche pour retirer le vernis.

Pour finir, libre à chacun des les masquer comme bon lui semble. En ce qui me concerne, j'aime beaucoup les oiseaux avec une tendresse particulière pour les corbeaux (corneilles, freux, choucas etc...), oiseaux intelligents et sociables, injustement décriés et que je collectionne sous toutes leurs formes. J'ai donc opté pour un vol de ces oiseaux en nacre en ne retenant que la silhouette.

 

 

 

Petit commentaire perso sur l'ES 335: indépendemment de son poids conséquent, c'est une guitare très agréable à jouer, polyvalente, pourvue d'un manche fabuleux et qu'on joue en la serrant contre soi, ce qui n'est pas le cas avec une strato ou une LP par exemple.

Les autres instruments de Joël Gruau

 

 

Accueil

Luthiers amateurs:

A B C DE FGH IJK L MN OPQ RST UVW XYZ

Jean Weinfeld

Atelier

Fabrication

Pratique

Théorie

Plans

Restauration

Outillage

Bois

Livres 

Liens

FAQ

Lexique

Le guide

Quatuor

Bouzoukis

Banjos

Ukulélés

Dobros

Epinettes/Dulcimer

Luths/Ouds

Mandolines

Laps Steels

Anciens

Harpes/Lyres

Basses

 

©2000-2016 www.luthier-amateur.org