Franck Samson, luthier amateur à Bordeaux

 

 

Voici donc ma première guitare, totalement inculte en la matière et lucide quant au résultat final, je me permets d’exposer ce travail pour les raisons suivantes.
J’ai pris un immense plaisir à la construire.
J’ai découvert un monde passionnant.
Elle est juste, ce qui n’était pas gagné d’avance.
Aussi je compte sur des lecteurs plus avertis pour répondre à mes questions.
Et surtout elle sonne ! et au-delà de mes espérances !!!.

 

J’ai construit cette guitare pour ma fille Lara, je l’ai voulu légère, vibrante, brillante, une flamenca donc.
La table est en épicéa Engelmann descendue à 1,7 vers les basses, à 2,5 vers les aigues et au centre.
Le fond et les éclisses en cyprès (de troisième choix). La tête et le chevalet en ébène, les filets devaient être en ébène aussi, mais je les ai cassés, (je m’en veux terriblement), ils sont en palissandre finalement. Le vernis au tampon est un vrai massacre.
La rosace est très mal posée en plus j’ai voulu rajouter un élément circulaire que j’ai flingué aussi.
La conception est un barrage très léger, de type Romanillos, avec juste deux renforts aux extrémités du chevalet (j’ai vu ça sur une flamenca un jour). Pour contrebalancer cette légèreté j’ai pensé utile de fabriquer un chevalet bien rigide en ébène, asymétrique une aile à 4 mm (les basses) et l’autre à 4,5 mm. Une touche bien solide pour avoir un manche rigide à 7,4 mm.
Mes questions et mes difficultés (pour y répondre) : je pensais que l’inclinaison d’une flamenca était différente j’ai mis deux mm au lieu des trois mm conseillés habituellement, du coup elle frise un peu trop, même si flamenca.
L’épaisseur de la touche fait que les cordes sont un peu trop hautes par rapport à la table.
J’ai des aigues présents et brillants mais des basses un peu en retrait, même le ré fileté sonne moins que le sol en nylon ???
Pour le reste c’est une question d’application et de patience ce qui n’est pas mon fort, mais je me soigne.
Pour la prochaine, je la construit pour mon fils, une table en cèdre bien barrée, les éclisses en padouk (économique). Une touche à 6 mm, un chevalet plus souple pour plus de torsion. Et un manche en acajou. Une conception plus française donc. Et ensuite je verrai où mon cœur balance.

     

 

Merci aux internautes de me donner leurs avis sur tout ça

mise en ligne: 11/2007

 

Accueil

Luthiers amateurs:

A B C DE FGH IJK L MN OPQ RST UVW XYZ

Jean Weinfeld

Atelier

Fabrication

Pratique

Théorie

Plans

Restauration

Outillage

Bois

Livres 

Liens

FAQ

Lexique

Le guide

Quatuor

Bouzoukis

Banjos

Ukulélés

Dobros

Epinettes/Dulcimer

Luths/Ouds

Mandolines

Laps Steels

Anciens

Harpes/Lyres

Basses

 

©2000-2016 www.luthier-amateur.org